Samstag, 8. Mai 2010

Kärleken till skogen (L'amour de la forêt)

Les Suédois aiment la nature, en tout cas, c'est ce que l'on dit souvent d'eux. Préjugé dans la lignée de ceux sur les femmes du pays, cette vérité à vérifier me permet de ne pas m'étonner de croiser autant de gens lorsque je me rends à Slottskogen. Cependant, en ce qui concerne ce parc, l'explication peut être précisée, en effet, il est rempli d'arbres et ressemble à une forêt, or j'ai lu un article à ce sujet, hier dans la version papier du Göteborgs post, avançant des chiffres montrant que malgré le fait que de plus en plus de gens habitent à la ville, l'amour des Suédois pour la forêt n'a pas disparu. [On retrouve un article avec la majorité des chiffres présentés dans le GP en se rendant sur le site du Norran, ici.]

Hé oui, quand on demande à des autochtones où ils préfèrent passer leur temps en plein air, la réponse la plus courante est la forêt, suivie de la mer ou des lacs, puis des montagnes. Bon, on lit aussi que 30% des Suédois se contentent par ailleurs de n'aller dans la nature que quelques fois par an, m'enfin quand même ça ne signifie pas qu'ils n'aiment pas ça. Aller en forêt se traduit souvent par une promenade courte, d'une à trois heure(s), dans un bois voisin ou le parc du coin, parce que cela ne demande aucune préparation. Mais j'ai lu que 27% des amoureux de la forêt aiment aller y chercher des baies et des champignons. J'avoue que j'ai souri en lisant cela, je me souviens d'une leçon de mon manuel de suédois intitulée "En dag i skogen", "Une journée dans la forêt", et qui m'avait une fois de plus semblé bourrée de clichées. La protagoniste Manon Camus et ses amis y ramassaient des champignons et bavardaient de gâteaux à la cannelle et croisaient un élan. Bah finalement, on dirait que la vraie vie en Suède ressemble à ça.


[Un bout de paysage dans un bois, à Kungälv où je suis allée en compagnie de mon invité de marque.] Oh et l'article précise aussi quels sont les arbres préférés des Suédois. Je suis sûre que tout le monde meurt d'envie de connaître le classement, aussi le donné-je, démago que je suis : le bouleau en première place, suivi du chêne, puis médaille de bronze à la fois au hêtre et au pin, et enfin la quatrième place pour le sapin. J'ai à moitié honte parce que je ne fais pas la différence entre pins et sapins quand je me promène, je me dis juste que je suis entourée de conifères et que ça fait bien suédois. Et j'ai pas d'arbre préféré, ou alors si, le... cacaoyer, héhé.

Kommentare:

  1. Invité de marque10. Mai 2010 um 12:47

    Pour distinguer un pin d'un sapin :

    Si les aiguilles sont disposée tout autour de la tige, c'est un pin.

    Si les aiguilles sont regroupées dans un plan, et présentent au dos deux traits blancs, comme des traces de ski, alors c'est un sapin. Du moins, c'est ce que l'on m'a appris lors de ma classe verte, en CP.

    En même temps, j'ai dû apprendre à ce moment là à distinguer chouettes et hibous...

    AntwortenLöschen
  2. Invité de marque méchant10. Mai 2010 um 13:51

    Au passage, très belle poubelle bleue sur la photo en haut du blog...

    AntwortenLöschen
  3. Du coup, je ne sais pas si je dois te faire confiance. ;o) J'ai un peu honte car moi, la dernière fois qu'on m'en a parlé, c'était en prépa, et pire encore, en spé.

    J'trouve que la poubelle donne un côté marrant à la photo, ça diminue l'impression de fille "Oh c'est trop bôôô un arbre rose comme ça" que je pourrais donner. Nan ? Y'a pas mal d'arbres comme ça en ce moment, et c'est... trop bôôô.

    AntwortenLöschen