Mittwoch, 26. Mai 2010

Vem mördar granarna? (Qui tue les sapins ?)

Après une merveilleuse parenthèse française et un peu allemande des aéroports aussi, mon stage et mon séjour en Suède ont repris hier soir. Dans la routine habituelle, outre le chemin du matin sous le soleil aujourd'hui, ou la fika du mercredi et son délicieux gâteau à la cannelle et à la crème de vanille et au sucre et au gras dégusté en bavardant, j'ai retrouvé mon Metro du déjeuner m'ouvrant sur l'actualité locale.

Et à côté des gens qui tuent des inconnus avec des couteaux ou liquident leur famille avant de se suicider, à côté des vieilles dames qui se font écraser par des arbres ou des trams, hé bien j'y ai appris l'existence d'un autre crime terrible. Je ne suis pas fascinée par le glauque au point de ne parler d'un meurtre juste parce qu'il est affreux. Sinon, j'aurais fait un compte-rendu quotidien de mes lectures de la presse locale, car non, la Suède n'est pas un paradis sans criminalité. [Une de mes camarades du cours de suédois m'avait avoué qu'elle ne lisait pas les journaux, pour avoir l'impression de vivre à Disneyland. Je ne pourrais pas. Je préfère les Bisounours de toutes façons.]

Non, je veux en toucher quelques mots parce que c'est original. Depuis quelques années, un inconnu, ou une inconnue d'ailleurs, s'attaque aux sapins de Delsjön, petite commune au Sud-Est de Göteborg. Cette personne est un véritable tueur en série des sapins, non ce n'est pas une blague. Elle les attaque à la scie en faisant des coupures superficielles qui provoquent le décès du végétal à cause des dégâts causés aux vaisseaux conducteurs, si j'ai bien compris. Les petits coeurs avec initiales tracés par quelques amoureux avec des étoiles et des coeurs flottant autour du visage, ce n'est rien à côté. Lui ou elle est ultra efficace. Et dangereux.


La police enquête depuis le début, les gens s'inquiètent, aujourd'hui Metro a relancé un appel à témoins en indiquant qu'une femme a récemment donné des informations intéressantes à la police. La chasse au coupable est indispensable pour arrêter le massacre. Même un groupe Facebook, que j'ai trouvé en googlant "Meurtrier des sapins" ("Granmördaren") et à qui j'ai piqué cette photo, a été créé, et semble actif même s'il compte encore peu de membres. N'oublions pas que les Suédois aiment la forêt, et que le sapin est leur quatrième arbre préféré, j'en avais parlé ici. Mais de toutes façons, la destruction de la nature, c'est le Mal, en Suède ou ailleurs, hein.

Quand on trouvera le malotru, on pourra le ou la traîner au tribunal. L'interroger, et le ou la punir, ou le ou la traiter. En tout cas, j'espère que l'on comprendra la raison de ces crimes. Un traumatisme lié à des Noëls malheureux dans son enfance ? Une mauvaise compréhension de l'expression "ça sent le sapin" ? [Okej, elle n'existe pas en suédois, mais rien n'indique les origines du méchant ou de la méchante.] En tout cas, le meurtrier court toujours...

Kommentare:

  1. Entre 2 vipères on s'amusait à couper les résineux sur le mont Ventoux, ça détend ... tu as oublié cette hypothèse !

    AntwortenLöschen
  2. Ouh là j'espère que vous ne faisiez pas autant de dégât. 2000 arbres tués en tout, voilà le travail du granmördaren. Enfin la police croit qu'il y a eu un premier meurtrier et que celui de cette année est un nouveau trichant sur l'ancien, j'ai lu ça dans Faktum, le journal des sans-abris.

    AntwortenLöschen
  3. En fait nos vipères aiment plutôt les milieux ouverts et les arbres ont tendance à être assez envahissants, on se contente juste de couper les jeunes arbres pour entretenir le milieu ... de toute manière vu le nombre d'arbres qu'il y a ça ne fait pas beaucoup de mal, au contraire on aide beaucoup d'espèces en faisant ça !

    Normalement c'est le rôle des moutons mais ces derniers temps ils sont un peu démissionnaires ;)

    AntwortenLöschen
  4. Aaah mais dis-moi pourquoi les vipères seraient-elles prioritaires ? =b

    Tu ne peux pas demander à ton pote chercheur norvégien de t'envoyer des moutons ? ça coûte ptêt un peu plus cher que l'hôtel de luxe, mais bon...

    AntwortenLöschen