Dienstag, 2. März 2010

Språkcaféet och kursen i svenska (le café des langues et le cours de suédois)

Pof pof je reviens juste de mon cours de Suédois où je n'ai pas appris grand-chose mais me suis bien amusée. Lorsque nous avons revu les différentes formes des substantifs, le prof a imité un chien, "en hund", et a demandé à ce que quelqu'un le caractérise, l'élève a dit "hunden är trevlig", le chien est gentil, alors notre enseignant est devenu féroce pour qu'un autre corrige avec "hunden är farlig", le chien est dangereux. Moi, je ne croise que des toutous sages, mais ce que je peux dire, c'est que la glace est dangereuse ! Or, la température sera en-dessous de zéro toute la semaine, et peut-être que lundi, attention, peut-être, nous aurons le droit à quelques degrés positifs ! Heureusement que le soleil brille... Ce matin, j'ai lu dans le journal que ceux qui en ont marre de l'hiver n'ont qu'à prendre un billet de dernière minute pour la Thailande. Le svenska Dagsbladet a-t-il été payé par ce pays chaud ?

Au cours de suédois, nous n'avons pas discuté de la météo, bien que ce soit un sujet récurrent de bavardages des Suédois, d'ailleurs j'aime bien, quand nous évoquons le temps à table le midi je participe aisément. Ce soir, avec mes camarades étrangers, nous avons été interrogés sur nos heures de coucher et de lever, nos loisirs, les couleurs de nos drapeaux nationaux, les langues que nous parlons, et les endroits où nous habitons. Bref, ça ne vole pas haut, mais l'ambiance bon enfant me plaît beaucoup.

Hier, j'ai fait une expérience linguistique très différente, en me rendant pour la première fois au språkcaféet, le café des langues, dont m'avait parlé la Suisse du centre. Ce petit bar tout mignon propose des ateliers de conversation chaque semaine. Le lundi, j'ai le choix entre espagnol et allemand, hier je me suis laissée tenter par la langue de nos voisins d'Outre-Pyrénées et d'Outre-Atlantique. Le concept de l'atelier est simplissime : acheter une consommation quelconque au comptoir puis rejoindre la table avec le bon drapeau. Notons bien que même si je n'avais pas encore revu les drapeaux au cours de Suédois, j'ai réussi à différencier le drapeau espagnol du drapeau allemand. Ouf.

Ensuite, hé bien, c'est bavardage à gogo en espagnol, sous les yeux attentifs d'un coordinateur bolivien. Nous étions une bonne douzaine, pour la plupart non hispanohablantes natifs, à part notre meneur et son fils. Beaucoup de Suédois, quelques Français aussi. J'étais en face des deux Boliviens, souriants et agréables, avec des voisines suédoises, l'une retraitée, les deux autres étudiantes, les trois moins réservées que des Suédois lambda dans leur état normal, wouhou. Ici, très souvent, les gens m'expliquent qu'ils préfèrent l'espagnol au français, sniff, c'est zoli pourtant, un peu difficile à orthographier d'accord... Assez paradoxalement, sinon, j'ai surtout appris des choses sur la Suède. Morceaux choisis : les Suédois mangent très salé, j'ai détesté la soupe aux légumes que j'avais commandée, ainsi que le pain épicé qui l'accompagnait d'ailleurs ; beaucoup ne sont pas pressés de commencer leurs études, enchaînant petits boulots et voyages avant d'entrer à l'université ; le coordinateur m'a dit que son intégration lui avait pris cinq ans. S'intégrer, c'est parler la langue, comprendre le mode de vie local et s'habituer au climat. Je verrai où j'en serai au bout de cinq... mois !

En attendant, mon espagnol a été un poco suédoisé. J'ai eu tendance à dire "por español" pour en espagnol parce que la préposition suédoise est "på". Et surtout, pour demander à mes interlocuteurs de répéter, j'ai eu tendance à m'exclamer "Va' ?" (Quoi ?), ça doit vouloir dire que la langue rentre... Intégration en marche ?

Kommentare:

  1. toutes mes félicitations!!
    le signe de l'intégration ultime de la langue c'est quand tu la rêves ou tu la parles dans ton sommeil. obj atteind???
    j'ai vu un joli film bien qu'un peu triste avec une Suzie Salmon (like the fish she says, even if I know u don't like the link)

    AntwortenLöschen
  2. Héhé tack !

    Je suis assez hétérogène dans ma musique et mes lectures, du coup je ne suis pas tout le temps en univers suédois. Je ne sais pas en quelle langue je rêve. Mais les mots me viennent parfois en Suédois...

    J'assume tout à fait le lien avec le poisson, d'ailleurs j'ai mis ton dessin sur ma porte ! Personne ne m'a interrogée sur le sigle, ah ah. J'aime bien avoir une porte personnalisée, c'est joli et plus facile à retrouver en revenant de la douche par exemple !

    J'ai lu le livre ayant inspiré le film, "La nostalgie de l'Ange", quand j'étais au lycée, l'histoire tant que le nom de la fille m'ayant intriguée. J'avais beaucoup aimé. J'aurais bien vu le film mais je sais que je serais morte de trouille en revenant chez moi...

    AntwortenLöschen