Mittwoch, 3. März 2010

Göteborg är en hamn (Göteborg est un port)

Je suis tellement occupée à chercher les endroits mignons de la ville que j'en oublierais presque de montrer ses lieux d'une élégance tout à fait différente. Ses coins déroutants, comme le port pour moi. La première fois que je m'y suis rendue, il faisait gris, j'avais atterri en Suède la veille, j'étais complètement perdue. La seconde fois que mes pas m'ont poussée jusque là, le ciel était encore couvert, mais c'était dimanche dernier, j'étais donc déjà bien lancée dans mon quotidien nordique. Cependant, je reste intriguée par cette partie de la ville, que je n'ai jamais vue un autre jour qu'un dimanche, et qui me semble ainsi arrêtée en pleine action.


Je ne suis jamais allée sur l'autre rive, j'aperçois donc de loin les grues qui ne marchent pas. Lors de ma première visite, j'ai longé l'eau, mais vraiment on a vu mieux comme promenade lorsqu'il n'y a pas de soleil. Cela manquait de vie et m'avait légèrement minée, heureusement j'avais poursuivi mon aprèm' dans un café, puis à l'église où j'avais découvert le groupe de jeunes.



Le port est également un lieu de contrastes. Y'a l'eau toute jolie toute naturelle (d'accord, elle doit être un peu souillée), et les grosses machines. Et puis y'a les éléments modernes et... Un bateau de pirates ? Je n'en sais rien mais j'ai envie d'y croire. Je suis ainsi consolée de l'absence de drakkar.


Dimanche dernier, on aurait pu croire que la ville en était à la période de la fonte des neiges et de la glace, puisque des morceaux d'eau solide étaient entraînés par le courant. Le poète immortalisé dans une pose assez ridicule s'en inspirait peut-être pour une métaphore sur le temps qui passe. Quoiqu'il en soit, il ne réussit jamais à bouger son bras pour écrire, alors on pourrait aussi bien le ranger dans une cave.

M'enfin non, les chemins piétons du port sont assez peu fréquentés, il faut bien qu'il soit là pour montrer l'exemple. Je suis cruelle, les rives doivent être agréables sous le soleil, et puis derrière moi au moment où je prenais cette dernière photo, se situe l'opéra de la ville ! L'idée d'y aller un jour m'a déjà effleurée l'esprit en passant devant, je me renseignerai dans les mois à venir !



Kommentare:

  1. aaaah maelle et sa passion des grues!!! j'imagine que tu compte bien y retourner en semaine pour les voir fonctionner! ^^

    AntwortenLöschen
  2. Tsss ;o)

    Oui bon c'est vrai mon coeur a fait un bond en voyant les grues, en plus t'as vu elles sont énormes, ça doit être trop bien de les voir fonctionner !

    AntwortenLöschen