Donnerstag, 4. März 2010

Nappträdet (L'arbre à tétines)

Ce soir, au groupe de jeunes, nous avons discuté de "Nostra aetate", le texte du concile Vatican II changeant la relation de l'Eglise catholique aux autres religions non-chrétiennes. Ce papier a fait beaucoup de bruit en 1964, et nous a fait bien discuter. De fil en aiguille, je ne sais pas trop comment, le prêtre a fini par dire que si nous voulions chercher Dieu, il fallait regarder en nous, pas au dehors, parce que Dieu n'était par exemple pas dans Slotsskogen, le grand parc de Göteborg que j'ai visité samedi. Et à ce moment là, je me suis rappelé que bien que je n'ai vu ni la Vierge ni Sainte Anne en me promenant, j'avais été intriguée par un arbre, dont j'ai déjà parlé ici, lorsqu'il était encore un mystère pour moi.


L'arbre rempli de tétines pour bébés. Il y avait deux Suédois au groupe, je me suis donc lancée et leur ai demandé ce que c'était. Hé bien, ma dernière hypothèse("Ou alors, les thésards clouent leur thèse et les enfants... accrochent leur tétine dans un arbre une fois qu'ils ont réussi à s'en détacher ? ") était presque bonne ! Presque bonne, parce qu'il s'agit non pas de célébrer l'abandon de ce truc à machouiller, mais plutôt de l'abandonner tout court. Il existe plusieurs arbres à tétines en Suède, l'objectif étant de rendre le décrochage de la tétine symbolique, en se disant que si on lui donne un aspect de cérémonie, les chose seront plus simples pour l'enfant.

Un des Suédois m'a raconté qu'il y en a un immense à Stockholm. Je veux le voir ! Seulement, je ne l'ai pas trouvé en le googlant. Il me restera la solution de chercher dans toute la ville, m'enfin ça risquerait d'être ennuyeux et aussi de me faire passer pour une névrosée. En revanche, je suis tombée sur des articles destinés aux parents donnant des astuces pour l'abandon de la tétine. On peut proposer à son bambin de faire don de sa tétine à Jultomten, le Père Noël. Ou de l'offrir aux oiseaux, d'où les arbres à tétines.


J'ai piqué cette image sur l'un des sites pour parents. Voici l'arbre à tétines de Falun, au centre de la Suède. Cette ville est plus petite que Göteborg mais son arbre est plus garni ! J'imagine le soulagement des parents quand leur petiot se débarasse de la chose en l'accrochant à l'arbre. Et ce que je peux dire après avoir vu celui de Göteborg, c'est que c'est plutôt le papa ou la maman qui suspend la tétine, ainsi, elle est bien trop haute pour que l'enfant puisse la reprendre, ou piquer celle d'un autre, d'ailleurs. Ce serait méga berk. Mais le Suédois a tenté de me faire croire que c'est ce que les gens faisaient au lieu d'acheter des tétines, se servir dans l'arbre. Je n'y ai pas cru une seconde !

Ce même Suédois soutient l'hypothèse que les habitants de ce pays sans religion ont besoin de ce genre de rituels à la place d'un quelconque culte. Je reste dubitative face à cette explication. Toujours est-il que l'arbre à tétines est à ce jour l'une de mes découvertes favorites de ce pays, avec les thèses clouées. En god idé !



Kommentare:

  1. Sympa cette petite histoire!!
    Même si je ne laisse pas de commentaire j'ai lu tous tes articles!!!
    Je voulais t'annoncer que c'est officiel je pars a Edinburgh en stage!! pour 3 mois et demi!!! voila voila ^^ bonne découverte de ce pays glacial
    Célia

    AntwortenLöschen
  2. Chouette que tu me lises, ça me fait plaisir ! :o)

    Et surtout... félicitations pour ton stage ! ça va te faire tout plein d'aventures, j'espère que tu les raconteras !

    AntwortenLöschen