Sonntag, 7. März 2010

SUK Regionsdag (Journée régionale du SUK)

Et le SUK, c'est quoi ? C'est l'association des jeunes catholiques de Suède. De pas grand-monde donc, dans un pays où il n'y a qu'un évêque, une centaine de prêtres, et 5 hommes en formation dans l'unique séminaire, dont trois d'origine étrangère d'ailleurs. Bref, l'Eglise catholique en Suède est une petite famille. Petite famille assez internationale, à Göteborg des messes sont célébrées en suédois bien sûr, en anglais, en espagnol, en croate, en polonais, et en arabe selon le rite maronite, id est rite des catholiques du Liban. Une cérémonie est également proposée en latin. Tout cela dans une seule et unique église pour tout Göteborg qui est, je le rappelle, la seconde ville de Suède. En définitive, les catholiques suédois sont une minorité dans leur pays, comme toute communauté religieuse, en effet, la Suède est un pays très sécularisé.


L'an dernier, au cas où, des militants athées ont quand même fait une campagne à renfort d'affiches au slogan "Dieu n'existe probablement pas". J'ai piqué la photo sur google, je n'étais pas encore là !


Je mets ça au même rang que l'affiche "1000 voies vers Jésus" sur une des églises protestantes de Göteborg, le prosélytisme me met mal à l'aise. Mais la religion, moins, je n'ai donc pas craint de m'inscrire au rassemblement régional des jeunes cathos suédois. [Pourtant, j'ai lu le site de la campagne en juillet dernier, l'objectif étant de détruire toute religion au nom des droits de l'homme, en mettant en avant toutes les dérives d'hier et d'aujourd'hui. Je reconnais que ça part d'un bon sentiment, les droits de l'homme et Cie.] Le SUK est une association indépendante de mon groupe de jeunes, déjà parce qu'elle est suédois et euh suédophone. C'est donc une aventure que j'ai vécue seule.

Le rassemblement, hier après-midi et soir, se déroulait dans l'école catholique de Göteborg, une des trois écoles catholiques de Suède, privée mais apparemment gratuite toute de même, nous sommes en Suède, ce serait une drôle d'idée de payer pour son éducation ou celle de ses enfants. J'y ai été surprise par l'âge des participants, en majorité des lycéens. Sur la cinquantaine de personnes présentes, la moitié était maronite, ce qui aura eu son importance en fin de journée. Au programme, des témoignages, celui d'un jeune croyant lambda, et d'un religieux rentré au monastère d'abord parce que cela correspondait à sa personnalité ; un atelier de discussion sur la relation à la foi face aux non-croyants, j'ai atterri dans un groupe de midinettes assez peu motivées, je n'ai donc pas trouvé cela transcendant ; un forum d'activités libres entre ping-pong, jeux, théâtre d'improvisation, discussion sur des aspects de la religion, et atelier de chants. Aussi étonnant que cela puisse sembler de ma part, j'ai rejoint le groupe de chants, cependant je peux assurer ne pas avoir chanté fort.

J'y ai passé un très bon moment, et ai rencontré des personnes adorables. Jusque là, j'avais surtout discuté avec les organisateurs. Mes camarades de chants étaient originaires d'Halmstard je crois. Leur aînée était une luthérienne récemment convertie au catholicisme. Elle a commencé par me dire que le christianisme était la même religion, euh, justement, pourquoi changer ? Apparemment, par attrait pour les sacrements de l'Eglise, et pour devenir laïque consacrée (prosaïquement dit, religieuse à domicile, toute seule chez elle) après une vie de mère célibataire, son fils étant à présent aussi vieux que moi. J'ai également parlé avec un étudiant venant du Ghana, et une jeune lycéenne de mère polonaise, qui n'a pas arrêté de me parler français. Je trouve ça absolument fantastique, après un mois en Suède, j'aurai enfin rencontré une francophone en herbe surmotivée ! Elle prononce extrêmement bien ce qu'elle dit, elle ne se décourage jamais, même si elle a du mal avec les conjugaisons. Nous avons prévu de correspondre en français par la suite.

La journée a été également ponctuée de trois repas, le déjeuner où j'ai échangé avec un prêtre sur l'Eglise en Suède, la fika où j'ai posé de nombreuses questions à une jeune femme qui, après ses études d'économie, a pour premier emploi le poste de coordinatrice au sein du SUK, et le dîner où j'ai pu discuter avec la francophone en herbe, sa soeur, un organisateur assez marrant, et une femme d'âge moyen originaire du Liban. Les deux Suédo-polonaises jeûnent pendant le Carême, elles ne mangent ni viande ni produit laitier, leur jeûne étant moins sévère sur les produits laitiers ce qui leur permet d'équilibrer plus facilement leur alimentation.

La journée s'est conclue par une soirée dansante dont j'ai trouvé le début euphorisant. La suite l'a peut-être également été, seulement mes nouveaux amis de Halmstad sont partis et je les ai imités pour ne pas me retrouver seule à nouveau. Mais vraiment, j'ai adoré les premières danses, qui étaient des danses populaires libanaises. Un peu comme pour des danses bretonnes, il s'agit de danser en ronde, seulement pour ce que j'en ai vu, il n'y a que des mouvements de jambes, parfait pour les sous-doués de la synchronisation, comme moi. L'ambiance est vite montée, la musique était dépaysante, les pas s'apprenaient vite pour en savoir assez pour s'amuser, j'ai senti que j'avais un grand sourire aux lèvres tout le temps, et vu que c'était également le cas des autres. J'ai donc traversé la ville le coeur léger pour rentrer chez moi, contente de m'être plongée dans un bout de culture suédoise, aussi minoritaire ce morceau soit-il.


Kommentare:

  1. lol!!!
    J'aurais bien aimer te voir danser la danse libanaise (je ne me souviens plus du nom). moi j'ai découvert ca jeudi soir dernier. une soirée libanaise était organisée par les étudiants libanais de l'école. et apparement cette danse c'est plus pr les hommes, pour les femmes c'est la danse du ventre...
    bisous
    Célia

    AntwortenLöschen
  2. J'espère que tu as toi aussi aimé danser en ronde !

    Bizarrement, je crois que j'apprécierais moins de devoir faire la danse du ventre. C'est plus compliqué et pas vraiment compatible avec ma coincitude absolue ! Tu as testé, toi ?

    Puss !

    AntwortenLöschen