Dienstag, 16. März 2010

Testa ditt mobila beteende! (teste ton comportement vis-à-vis des télécommunications)

Mon téléphone et moi, c'est une relation à la vie à la mort, comme si c'était mon daemon dans la trilogie "A la croisée des mondes" de Philipp Pullman. Mon portable n'est quasiment jamais éteint, et toujours proche. Heureusement, des fois, j'oublie son existence, mais il est là. En Suède, je m'en sers beaucoup moins qu'en France, on pourrait me croire guérie de mon addiction aux sms. Mais pas vraiment, j'ai internet... Et je ne me suis sentie chez moi dans mon petit appart qu'à partir du moment où mon ordi a été relié au monde... Oui, mais je n'ai pas Facebook, na !

Pourquoi je raconte tout ça ? Parce que vendredi dernier, des affiches ont attiré mon attention dans le tram.


Celle-ci demande "Quelle proportion des personnes ici présentes n'éteint jamais son téléphone ?". J'en ai vu d'autres, avec des questions plus surprenantes, toutes sponsorisées par Telenor, un opérateur téléphonique suédois, pas le plus grand, le plus important étant Telia. Je ne connaissais pas Telenor avant de me trouver nez à nez avec toutes ces publicités. Maintenant, ce nom restera dans ma mémoire. Et la campagne a été tellement efficace que je suis allée sur le site internet de l'entreprise pour tester mon comportement face aux télécommunications. Cependant, j'ai refusé de laisser mon numéro de téléphone, je serai donc tranquille.

J'ai quand même eu le droit de répondre aux treize questions du test. Une voix commentait les questions avant qu'elles n'apparaissent avec des petits effets d'animation, et chacune de mes réponses était suivie d'un aperçu des résultats des autres internautes ayant également perdu dix minutes sur le site. Les questions étaient très variées. L'une d'entre elles était évidemment celle de l'affiche que j'ai présentée au-dessus. J'ai aussi reconnu d'autres interrogations.


[Je vous préviens tout de suite, j'ai trouvé cette affiche très étonnante, je vois mal cette question posée ailleurs qu'ici, c'est peu pudique !] "Quelle proportion des gens ici présents répond au téléphone en faisant l'amour ?". Parmi les autres activités concurrencées par le téléphone, il y avait : être en avion, courir, être aux toilettes, conduire, dîner en famille, assister à une réunion et dormir. Qu'on se rassure, ce n'est qu'en allant aux toilettes ou en dînant en famille qu'environ 80% des sondés se permettent de répondre au téléphone. Enfin, je trouve cela déjà pas mal inquiétant. Les toilettes sont à mon humble avis un sanctuaire sacré. Rien que ça.

Pour certaines questions, les réponses étaient peu surprenantes. Beaucoup évitent d'apporter leur ordi de travail en vacances, accordent la même importance aux appels professionnels et privés, ne séparent pas trop la consultation des courriels professionnels et privés, sont adeptes du concept de faire plusieurs choses à la fois alors même qu'on sait que c'est mal, etc. Mais j'ai eu de petites surprises. La première a été quand le test a fait sonner mon logiciel de messagerie, j'ai loupé le commentaire et vraiment cru avoir reçu un courriel, seulement rien ne s'est affiché à l'écran comme ça le fait d'habitude. La question suivante était... "As-tu eu envie de regarder tes courriels ?". Euh, oui, mais pas parce que je peux pas m'en empêcher dix minutes, juste parce que j'avais pas compris le bruit sans courriel. Ma deuxième surprise a été la réponse générale à "Comment te sens-tu quand internet ne marche pas ?". Moi, j'ai dit que ça m'énervait pas mal, et c'est vrai, si ça dure trop longtemps et que je suis isolée de tout proche, par exemple en vivant dans le grand Nord européen. La grande majorité a carrément dit être totalement excédée quand cela arrivait. Hum, ça fait peur.

Moi, je me soigne. J'aime bien aller me promener et lire, ce qui fait que je décolle assez de mon écran. Mais évidemment, je bosse sur mon ordi, alors j'passe beaucoup de temps dessus... Cependant, je tiens à dire que je ne rends pas cela toujours prioritaire. Je privilégierais beaucoup de choses avant, c'est pour cela que cette dernière affiche m'a intriguée...


"Quelle proportion des gens ici présent préférerait apporter Facebook plutôt qu'emmener un ami avec eux sur une île déserte ?". Quoi ? Sur le site, j'aurais aussi pu choisir ma messagerie électronique ou mon portable. Hé bien non, je préfère avoir un ami. Bavard. J'adooore parler, on l'aura remarqué... M'enfin, j'pouvais pas préciser cette caractéristique du compagnon sur l'île déserte. Mais en tout cas, j'ai été soulagée de constater que la moitié des sondés préfère avoir un pote avec eux. Cependant, 40% choisiraient leur portable ! Mon dieu mon dieu...



Kommentare:

  1. :D super article!! spannend usw!!
    (et dire q je cherche un pesudo pr fb en ce moment....)
    merci de partager tes expériences!!!!!

    AntwortenLöschen
  2. @PCC : Merci ! Et honte à toi pour Facebook, toi qui prêchais contre il y a peu... Je plaisante, cette plate-forme a des tas d'avantages !

    @Malo : Hé bé les Norvégiens posent des questions bizarres. Det är roligt för dom, au sens norvégien de rolig bien sûr =D

    AntwortenLöschen
  3. pour le portable sur l'ile deserte, c'est mieux parceque ça fait plein d'amis d'un coup, mais bon un vrai ami ça reste mieux. et puis ils ont oublié un détail, comment on le recharge le portable sur l'ile? (c'est vrai que l'ami il faut le nourir, si les ressources sont limitées ça peut aussi être génant!) t'a pas facebook, et ba tu verra pas les supers photos du montage et de l'oeuvre finie de l'expo flo! bouh!

    AntwortenLöschen