Mittwoch, 24. März 2010

Vad bor i Oslo? (qu'est-ce qui habite à Oslo ?)

J'ai appris qu'un train avait déraillé en début d'après-midi à Oslo, les wagons ont continué leur route pendant sept kilomètres (!!!) à travers la ville jusqu'à s'arrêter en heurtant des bâtiments dans un quartier industriel du port, tuant quelques personnes sur leur passage, emportant des voitures, ce n'est pas très réjouissant, et les réactions d'experts sont surprises que le train ait pu déraillé sans que les freins n'empêchent les voitures d'aller voir ailleurs si d'autres rails y étaient... Gloups. Ce week-end, quand j'étais là-bas, tout avait l'air plutôt tranquille. Enfin, presque.


Ce lion couché devant le parlement avait l'air bien peinard, mais du bruit l'empêchait sans doute de fermer l'oeil.


En effet, sur la place d'à côté, avait lieu une manifestation accompagnée de danses populaires. Je suis une quiche en drapeau d'Orient, je n'ai pas été fichue de trouver d'où ces personnes venaient, j'en suis confuse et je veux bien de l'aide. De même, je ne sais pas pourquoi ils occupaient ce parvis, en tout cas, ça donnait de l'ambiance, surtout quand il y a eu de la musique, la première fois que je suis passée ils criaient des slogans auxquels je n'ai rien compris, j'étais tellement loin que je ne sais même pas s'ils s'exclamaient en norvégien ou autre chose.


En revanche, ce drapeau, je l'ai reconnu. Je ne suis pas persuadée que beaucoup de gens s'habillent comme ce troll.


En revanche, celui-ci est peut-être le reflet d'une tenue traditionnelle. Les Norvégiens affichent des trolls, créatures laides mais avenantes, dans tous les magasins à touristes.


Ces deux petits êtres chargés de drapeaux vivent dans la Karl Johans gate, la plus grande rue de la ville, qui s'étend de la gare au palais royal. Comme on le voit sur cette photo, l'avenue est assez classique, remplie de grands magasins et de gens flânant dans le centre.


Le quartier de la gare est très moderne, même s'il est collé à des bâtiments plus anciens comme ceux longeant la Karl Johans gate.


Et puis ce quartier abrîte cette bébête bizarroïde d'un autre temps ou d'un autre lieu, presque effrayante lorsqu'elle surgit ainsi de l'obscurité.

J'espère qu'elle ne va pas aller faire un tour dans la galerie commerciale du coin et dévorer ces adorables poussins de Pâques ! Ils ne pourraient pas grandir. Bon, d'accord, de faux poussins deviennent rarement des poules.


Et puis de toutes façons, à Oslo, il faut avoir les pattes palmées. Et donc être une oie, se baladant sur le port, devant la forteresse...


Ou bien des canards buvant l'eau des flaques sur le port. Car dimanche matin, il a plu.


Ce qui n'empêchait ni mes amis les oiseaux (enfin, amis... les oies m'ont semblé agressives, y'en a une qui m'a crié dessus en ouvrant grand le bec, brrr) ni moi-même d'avoir une jolie vue sur le fjord d'Oslo, entre quelques voiliers imposants.


Sur le port, j'ai aussi vu des otaries perdues. Ce côté du port doit être formidablement agréable lorsqu'il fait beau, avec son ponton en bois et ses multiples bars et restaurants.


Il y a aussi des bancs pour s'asseoir et regarder les bâteaux, ou la grue du fond bien entendu.


Mais au fond, on peut aussi admirer ce mini-monument pour la paix.


Même si le vrai lieu de la paix sur le port est plus près de la ville et n'est autre que le centre Nobel de la paix, avec en ce moment une exposition nommée "De King à Obama", ptêt parce que ne parler que du dernier prix Nobel de la paix ne suffit pas à remplir les salles.


J'ai l'impression que ces oeufs peints par des enfants au Folkemuseet, musée de la culture norvégienne, prônent aussi l'amitié entre les peuples. En tout cas, l'expo de ces bonhommes ovales est colorée et mignonne.


Tout comme ce coin de l'exposition de maisons anciennes du musée. J'ai vu des chalets, des greniers, de vieilles demeures en bois, et ce faux village adorable grâce auquel je peux faire semblant de m'être promenée dans une commune rurale de Norvège, alors qu'en fait, je me serai contentée de découvrir quelques facettes de cette ville intéressante qu'est Oslo !


1 Kommentar:

  1. note: j'ai croisé en troll semblable en islande ^^

    AntwortenLöschen