Freitag, 9. April 2010

Röker du eller snusar du? (Fumes-tu ou prises-tu ?)

En Suède, il y a des spécialités culinaires, et des boissons aussi, et... également une spécialité de tabac : le snus, poudre de tabac humide en petits sachets vendus dans une boîte métallique ronde. Avant d'arriver ici, je pensais que l'idée du tabac à priser était réservée à Otrefoajadice, enfin je ne sais pas vraiment ce qu'est le tabac à priser, j'ai juste cherché une traduction de "snusa" sur le dictionnaire Azoria et on m'a donné "priser". [Au passage, Lexin est un lexique plus complet en english-svenska.] A part ce petit souci de vocabulaire, je commence à connaître assez bien le concept de "snusa", aussi bien que celui de "röka", ceci signifiant que j'en ai entendu parler, j'ai lu des choses dessus mais... je ne l'ai jamais essayé et n'en ai pas la moindre intention. Les muffins, c'est mieux. Mais le snus mérite un article, je crois.


[Et hop, encore une photo de Wikipedia...] Voici à quoi ressemble une boîte de snus. Si je pouvais juger seule de la popularité de cette forme de tabac, je dirais sans hésiter qu'elle est très aimée, car on en retrouve autant de boîtes vides par terre que de paquets de cigarettes sur le sol français, sans voir beaucoup d'emballages de clopes d'ailleurs. Des chiffres pourraient également m'appuyer, mais voilà, je n'ai aucune envie d'en chercher, disons que les Suédois et les Norvégiens aussi d'ailleurs aiment le snus, fait prouvé par d'autres que moi ! Un de mes collègues au centre consomme du snus, je m'en suis rendu compte lors d'une fika du mercredi et l'ai assailli de questions sur le sujet, surprise et curieuse que j'étais. Il m'a dit qu'en ce moment, avec l'interdiction de la cigarette dans les lieux publics, le snus gagnait du terrain, car on peut "snuser" en toute tranquillité à l'intérieur d'un bar, étant donné que ça ne fait pas de fumée. Malin. Il m'a également expliqué que si le snus lui semble moins toxique, en revanche il croit bel et bien que l'addiction est plus forte. J'ignore si c'est vrai, à mon humble avis tout dépend de la composition et de la consommation. Ma remarque n'est pas de la grande épidémiologie, mais je suis sûre que ce bon vieux Hill soutiendrait mon bon sens.


Et puis en cherchant d'autres images de snus sur les pages de Wikipedia, j'ai découvert deux éléments remarquables, sur l'article en bokmål (norvégien) dont j'ai lu des bouts pour m'amuser. En effet, malgré une certaine expérience désagréable, le norvégien m'amuse toujours... Bref. La photo ci-dessus est celle du snus Onico, qui a le mérite de ne contenir, attention tenez-vous bien, ni nicotine ni tabac ! Un sachet de tisane amélioré pour les snuseurs repentis ou en voie de le devenir, quoi.

Et le deuxième détail venu tout droit de la description norvégienne est d'un glauque absolu qui pourra en faire frémir quelques-uns, petites âmes sensibles arrêtez-vous ici. Le snus provoque les mêmes méfaits que la cigarette, rend les dents tout aussi jaunes, mais ce n'est pas tout. Hé oui, les petits sachets irritent la gencive. Au bout d'un certain temps, ils peuvent parvenir à la creuser, les Norvégiens appellent ça "snuslomme", "poche à snus" (l'équivalent suédois ne me semble pas exister). Berk berk berk, cependant je suis assez diabolique pour saluer la force de ce mot norvégien !

Kommentare:

  1. And snus is illegal in Iceland. (Not that I'm fond of snus in any way)

    AntwortenLöschen
  2. Oh, I'm glad to see you understand french ! :o)

    Sweden is quite weird as regards banning dangerous stuff. On the one hand you have to buy alcohol in a state-runned store, on the other hand... a godis store in Gothenburg has sold a cannabinoid-like thing for a few days (http://www.gp.se/nyheter/goteborg/1.349885-konfekthuset-slutar-salja-droger). I may write about this one day... I don't even understand how the thing could be allowed.

    AntwortenLöschen
  3. Autre petit détail glauque sur le snus : ils rajoutent (parfois ?) du verre pilé pour faire légèrement saigner la gencive et que les produits chimiques pénètrent mieux !
    Qui en veut encore ?

    AntwortenLöschen